rechange

rechange

1. rechange [ r(ə)ʃɑ̃ʒ ] n. m.
• v. 1468; rescange « compensation » 1295; de rechanger
1Loc. adj. (1732) DE RECHANGE : destiné à remplacer un objet ou un élément identique. Pièces de rechange. Vêtements de rechange. « J'aurai soin de prendre des souliers de rechange » (A. Gide). (1904) Roue de rechange : roue de secours.
Fig. De remplacement. Une solution de rechange. « Nous vous faisons un monde de rechange pour le cas où périrait le vôtre » (Michelet).
2Par ext. (1845) Pièce, objet de rechange. Un rechange de vêtements. Absolt Couche-culotte de bébé.
rechange 2. rechange [ r(ə)ʃɑ̃ʒ ] n. m.
• 1620; de re- et change
Dr. comm. Opération par laquelle le porteur d'une lettre de change impayée tire sur les obligés une nouvelle lettre de change, dite retraite.

rechange nom masculin (de rechanger) Vieux. Remplacement d'un objet par un autre similaire ; cet objet lui-même : Les rechanges de drap.rechange (expressions) nom masculin (de rechanger) De rechange, qui sert à remplacer les objets qui sont non disponibles ou hors d'usage : Roue de rechange ; qui peut se substituer à ce qui a échoué, à ce qui s'est révélé inadéquat : Une solution de rechange.rechange nom masculin (de change) Opération par laquelle le porteur d'une lettre de change impayée tire sur les obligés une nouvelle lettre de change (la retraite), qu'il fera escompter afin de recouvrer le montant de sa créance. Prix de la négociation de la retraite.

rechange
n. m.
d1./d Remplacement d'objets par des objets semblables que l'on tient en réserve (surtout dans la loc. adj. de rechange). Linge de rechange.
Fig. Trouver une solution de rechange.
d2./d Par ext. Objet (et partic. vêtement) de rechange. Elle n'a pas pris beaucoup de rechange en linge.
————————
rechange
n. m. DR COMM Opération par laquelle le porteur d'une lettre de change protestée émet une nouvelle lettre pour se faire rembourser.

I.
⇒RECHANGE1, subst. masc.
A. — Objet qu'on tient en réserve et qui sert à remplacer, à changer tout objet semblable ou ayant le même usage qui s'avérerait manquer ou ne plus pouvoir servir. On taillait déjà à la pièce, dans du coton neuf, des costumes appelés cirages, pour la prochaine saison d'Islande. — C'est que, voyez-vous, mademoiselle Gaud, il leur en faut à chacun deux rechanges complets pour là-bas (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 287). La dotation des armées de campagne en caissons était de 16 174. On ne disposait comme rechanges que de 350 caissons affectés à l'instruction des dépôts (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 8):
— Tu pourrais pas attendre à demain pour laver, dit-il. (...) — Il faut bien, répliqua-t-elle sèchement. Les enfants ont pas de rechange, tu le sais bien.
ROY, Bonheur occas., 1945, p. 189.
Au fig. La figure hautaine de maître Olivier avait quitté l'expression arrogante pour l'expression basse. C'est le seul rechange qu'ait une figure de courtisan (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 509).
MAR. Ce qui s'embarque pour remplacer, si besoin est, les mâts et les vergues, la barre du gouvernail, les voiles, les manœuvres, etc. (d'apr. LE CLÈRE 1960). Les brumes qui nous ont enveloppés assez constamment depuis le départ de Manille, ont beaucoup altéré le grément de l'Astrolabe. J'espère qu'avec les rechanges qui me restent à bord, je parviendrai à la conduire au moins jusqu'à l'île de France (Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 198).
B. — Loc. adj. De rechange. Qui sert à remplacer un objet semblable lorsque celui-ci ne peut plus servir. Fusil, lacet, pièce(s), robe, roue, veste, voile, voiture de rechange. Tu ferais bien mieux encore de prêter à ce brave garçon (...) un pantalon et une vareuse, si toutefois tu en as de rechange (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 264).
P. anal., vieilli. [En parlant d'un animal] Les animaux de rechange qui n'avaient pas travaillé ce jour-là mugissaient au fond de l'étable en entendant revenir leurs actifs compagnons (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 278).
Au fig. Majorité, patrie, solution, système de rechange. Les enseignements tirés de son fonctionnement vers 1966 devront permettre à l'Électricité de France d'avoir une filière de rechange et de choisir entre celle du graphite et celle de l'eau lourde (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 250).
MUS. Tons de rechange. Tubes qu'on ajoute au corps de certains instruments à vent (cor, trombone, trompette, etc.) afin de l'allonger et de baisser ainsi le ton fondamental (d'apr. BOUASSE, Instrum. à vent, 1930, p. 305). Un cor qui, à l'aide de ses six tons de rechange, de sa boîte, faisait entrer sept personnes dans les endroits où il allait (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 193).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1330 « changement » (GUILLAUME DE DIGULLEVILLE, Pélérinage vie humaine, 5426 ds T.-L.); 1611 robbes de rechange (COTGR.). Dér. de change; préf. re-. Fréq. abs. littér.:104. Bbg. QUEM. DDL t. 18.
II.
⇒RECHANGE2, subst. masc.
DR. COMM. Opération par laquelle le porteur d'une lettre de change impayée et protestée se rembourse en tirant sur l'un des garants une nouvelle lettre de change payable au domicile de celui-ci (d'apr. BARR. 1974).
Prononc. et Orth. V. rechange1. Étymol. et Hist. 1605-08 (N. RAPIN, Epitre, XXV, 53 ds Œuvres, éd. J. Brunel, t. 2, p. 450). Dér. de change; préf. re-.

1. rechange [ʀ(ə)ʃɑ̃ʒ] n. m.
ÉTYM. V. 1468; rescange « compensation », 1295; de rechanger.
1 Vx. Remplacement d'une chose hors d'usage par une chose semblable. || « Ce que coûte l'armement, garniture et rechange d'un vaisseau… » (Colbert, 21 juil. 1678, in Jal, cité par Littré).
2 Loc. adj. (1732). … de rechange : destiné à remplacer un objet ou un élément identique, lorsqu'il est hors d'usage (→ Juge, cit. 5). || Des mâts de rechange (→ Drome, cit. 1). || Pièces de rechange. || Corps de rechange d'un instrument à vent. || Vêtements de rechange.(1904). || Roue de rechange : roue de secours.Remplacer par une pièce de rechange. Changer (→ Pièce détachée).Vieilli. || Chevaux de rechange (d'une armée). → Haut, cit. 89.
1 Quand feu mon maître me disait de rester dans sa tente, et qu'il me voyait derrière lui dans la fumée du canon, il ne se plaignait pas, parce qu'il avait un cheval de rechange quand le sien était tué, et il ne me grondait qu'à la réflexion.
A. de Vigny, Cinq-Mars, VI.
2 (…) j'aurai soin de prendre des souliers de rechange que je mettrai sitôt que nous serons dans la voiture, car l'herbe du bas du jardin est trempée.
Gide, Isabelle, V.
3 (…) lorsqu'une machine ou un appareil, que ce soit par exemple une automobile ou bien un poste récepteur de T. S. F., est mis entre les mains d'un grand nombre d'utilisateurs pour un usage courant, il est indispensable qu'on puisse leur fournir des pièces de rechange tout à fait identiques à celles qu'elles doivent pouvoir remplacer et il faut que cette substitution puisse être faite aisément en dehors de l'usine de fabrication.
L. de Broglie, Nouvelles perspectives en microphysique, p. 268.
Par plais. || « Je n'ai pas de peau de rechange » (→ Lanoline, cit.).Fig. De remplacement. || Une solution de rechange.
4 Que P. M.-F. (Pierre Mendès-France) n'a pas de politique de rechange, qu'il serait incapable de remplacer ce qu'il veut détruire, cela est dit, écrit, répété partout, chaque jour, à Paris et en province.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 315.
3 (1845). (Un, des rechanges). Pièce, objet de rechange. || Rechange complet de matelot : habillement complet de réserve (pour les parades, etc.). || Rechange pour bébé.
————————
2. rechange [ʀ(ə)ʃɑ̃ʒ] n. m.
ÉTYM. 1620; de re-, et change.
Dr. comm. « Opération par laquelle le porteur d'une lettre de change impayée tire sur les obligés une nouvelle lettre de change, dite retraite, pour se rembourser en la laissant escompter » (Capitant); prix de négociation de cette nouvelle lettre de change.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rechange — Re*change (r[=e]*ch[=a]nj ), v. t. & i. To change again, or change back. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Rechange — (fr., spr. R schangsch), so v.w. Rückwechsel …   Pierer's Universal-Lexikon

  • rechange — (re chan j ) s. m. 1°   Il se dit des objets qu on tient en réserve pour remplacer d autres objets semblables. Une roue de rechange. Des armes de rechange.    On appelle quelquefois ces divers objets des rechanges.    Terme de marine. Nom donné à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RECHANGE — n. m. Remplacement. Il se dit en parlant de Certains objets que l’on tient en réserve pour remplacer, au besoin, d’autres objets semblables; en ce sens il ne s’emploie jamais qu’avec la préposition de. Un rasoir mécanique avec des lames de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RECHANGE — s. m. Il se dit en parlant De certains objets que l on tient en réserve pour remplacer, au besoin, d autres objets semblables. En ce sens, il ne s emploie jamais qu avec la préposition de. Des armes, des cordages, des rames de rechange ; un mât,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • rechange — nm. rshanzho (Albanais.001), ressanzho (Saxel.002). A1) de rechange : de ressanzho ladv. (002), dè rshanzho (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • rechange — verb To change again …   Wiktionary

  • rechange — …   Useful english dictionary

  • Josette de Rechange — est une bande dessiné de l auteur Charlie Schlingo, parue initialement dans Charlie Hebdo en deux parties. Sommaire 1 Histoire 2 Synopsis 3 Personnage 4 Album …   Wikipédia en Français

  • Cerveaux de rechange — (The Man who changed his mind, aussi connu sous le titre de The Man who lived again ou Cerveau de rechange en français), est un film de science fiction et d anticipation réalisé par Robert Stevenson en 1936. Distribué en Grande Bretagne par… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”